/Nouvelles/With great power…

With great power…

13 décembre 2017

BLOGUE  – Mercredi 13 décembre 2017 – Valérie Champagne – Associée et idéatrice – La Grosse Business

J’aime à penser que le marketing d’influence est une avenue naturelle et authentique pour engager une conversation avec un consommateur potentiel. Je constate à regret que d’autres préfèrent l’utiliser comme une plateforme publicitaire où afficher des axes de communication et des messages clés. Quand mon fil de nouvelles Facebook me pousse la publication d’un influenceur qui mange un gâteau McCain agrémenté d’une poignée d’amandes émincées et de petits fruits, mon cœur d’idéatrice saigne.

C’est vrai, les influenceurs jouissent d’une relation de confiance privilégiée avec leur auditoire.  Et lorsque c’est bien fait, le marketing d’influence amène des bénéfices immenses. Il permet à une marque de bénéficier de la voix d’un consommateur ambassadeur et permet surtout de s’inviter dans une communauté ciblée et prédisposée à adhérer à un message. Par contre, il faut avoir l’intelligence de trouver l’idée qui rendra légitime la présence d’un produit publicitaire.

J’ai un malaise avec ces initiatives irréfléchies :

  • celles qui mettent en scène des situations improbables
  • celles qui ne créent pas de valeur pour la communauté de l’influenceur
  • celles qui reviennent autant de fois que l’annonceur paye, sans égard au degré d’intérêt du lecteur
  • celles qui font apparaitre les mots « bio », « local » et « Deep’n Delicious» dans une même publication
  • celles qui nuisent à l’industrie.

Facile de dire que des annonceurs ou des agences ne savent pas comment optimiser une collabo influenceurs, mais est-ce qu’on peut vraiment les blâmer? Est-ce que ce n’est pas naturel de vouloir avoir sa part du gâteau, de vouloir être le cool kid qui fait du marketing d’influence?

Les influenceurs détiennent un puissant pouvoir de persuasion. Pouvoir qu’ils ont acquis en nourrissant la relation de confiance qu’ils détiennent avec leurs lecteurs. Il faudrait seulement leur rappeler cet enseignement endossé autant par Gandhi que Spiderman : « With great power comes great responsability ».

Chers influenceurs, si vous avez un talent, assurez-vous de l’exercer pour le bien des autres (c’est-à-dire vos lecteurs). Je vous invite à leur vouer le plus grand respect et à protéger votre intégrité. Il en va de la pérennité de votre statut et de votre métier.

Chers collègues d’agences et précieux annonceurs, résistez à la tentation de proposer des collabo$ alléchante$ qui transgressent cette règle d’or. Ce serait impensable de voir à l’écran la vedette du moment flanquée d’un beau sourire et d’une pointe de gâteau et de la laisser muette. Et bien, sachez que sur le web, ça ne se fait pas non plus. Bon, ça se fait, mais c’est pas payant!

P.-S. McCain, faites mieux ou ramenez-nous Elvis Stojko!

 

lagrossebusiness.com

Infolettre